( 17 août, 2011 )

Chiffre 11: « Mystère »

INCROYABLE, LISEZ CA!

1) New York City a 11 lettres.

2) Afghanistan a 11 lettres

3) Ramsin Yuseb (Le terroriste qui avait menace de  détruire les tours jumelles en 1993) a 11 lettres.

4) George W Bush a 11 lettres. Ca pourrait être une  pure coincidence mais ca commence à devenir intéressant.

5) New York est l’état numéro 11.

6) Le premier avion qui a frappe les tours, c’etait  le vol numéro 11.

7) Le vol numéro 11 transportait 92 passagers.9 +2 = 11 

8)Le vol numéro 77 a aussi frappe les tours jumelles  et il transportait 65 passagers. 6+5 = 11 

9) La tragédie s’est produite le 11 Septembre,> > ou encore : 9/11. 9+1+1=11 

10) Cette date est la même que le numéro des urgences > de la police américaine. > > 911. 9+1+1 =11. Pure coïncidence??? Continues à lire > et on verra 

11) Le nombre total de victimes de tous les avions > est 254. 2+5+4= 11. 

12) Le 11 Septembre est le 254eme jour du calendrier. > Encore une fois: 2+5+4=11. 

13) Les explosions de Madrid ont eu lieu le > > 3/11/2004. 3+1+1+2+4= 11.  

14) La tragédie de Madrid s’est produite 911 jours
après celle des tours jumelles 9+1+1=11 ….
Là, ça va devenir encore plus mystérieux.

> > > > Un des symboles des États-Unis est l’aigle. La citation suivante est tirée du Coran, le livre sacré musulman : « Parce qu’on a écrit que le fils de l’Arabie réveillera un terrible  aigle. La force de l’aigle se fera ressentir dans toutes les terres de Allah, alors que certaines personnes trembleront de désespoir d’autres  se réjouiront au fond; parce que la force de l’aigle nettoiera toutes  les terres de Allah et il y aura la paix. »Cette citation est la numéro 9.11 du Coran.  Tu n’es toujours pas convaincu??!

> > Essaye de faire ce qui suit et après on verra, j’en ai eu la chair de > poule.Si tu lis ca avec Microsoft Word fais le directement ici, sinon > ouvre le et fais ce qui suit:  > >

1. Ecris en majuscule Q33 NY. C’est le numéro de vol > du premier avion qui a attaqué les tours. > >

2. Surligne .Q33NY 

3. agrandis l’écriture, choisis 48. 

4. Change la calligraphie choisis WINGDINGS. > > > > ALORS!?!!?

(Ne vous troublez pas, Y a qu’un seul Dieu, le seul et unique, tout autre pouvoir maléfique soit-il est au dessous de son nom. Il suffit de croire en LUI, Jésus-Christ notre sauveur, Simon Kimbangu le Messie Noir.

( 15 mars, 2011 )

Simon KIMBANGU: le messie Africain (R.D.Congo)

Simon KIMBANGU

Simon Kimbangu, né le 12 septembre 1887 à Nkamba près de Mbanza-Ngungu et décédé le 12 octobre 1951 à Élisabethville (actuelle Lubumbashi), est un religieux congolais. Né dans l’État indépendant du Congo (futur Congo belge), il devient prédicateur dans les années 1920 et commence son ministère de prédication et de guérison le 6 avril 1921 à Nkamba. Connu pour ses enseignements qui donneront par la suite naissance au kimbanguisme.

Fils de Kuyela et Luezi Kimbangu, Simon Kimbangu est baptisé par la Baptist Missionary Society en 1915 et devient alors catéchiste. C’est à cette époque qu’il dit recevoir une vision divine, qui lui ordonne d’aller prêcher et guérir les malades. L’histoire veut qu’il ait alors guéri une jeune femme dénomée Nkiantondo au nom de Jésus-Christ, dans son village natal de Nkamba. Il acquiert vite la réputation de ressusciter les morts, de rendre la vue aux aveugles, de faire parler les sourds et muets, de marcher les paralytiques et de chasser les esprits démoniaques. C’est ainsi qu’il attire à ses prêches des milliers d’auditeurs et qu’il cause la méfiance des autorités belges. On le surnomme Ntumua ya Nzambi’a Mpungu, traduction en kikongo d’« envoyé de Dieu tout puissant ».

Bien que la prédication de Kimbangu n’ait pas de contenu politique affirmé, il prédit néanmoins la libération de l’homme noir sur un plan spirituel et physique, l’indépendance du Congo et la reconstitution de l’Empire Kongo, prophétisant la « deuxième indépendance » (dipanda dianzole en kikongo). Il ajoute qu’un jour l’homme blanc deviendra noir et l’homme noir deviendra blanc. Les autorités belges, alertées par les missionnaires catholiques et protestants, le font arrêter, ainsi que ses plus proches fidèles, le 12 septembre 1921 et l’accusent de sédition. Il est condamné à mort avant d’être finalement gracié par le roi Albert Ier de Belgique ; il voit sa sentence commuée en détention à perpétuité accompagnée de 120 coups de fouet.

Durant ses trente ans d’emprisonnement, Kimbangu continue d’être considéré comme un leader spirituel malgré l’absence de contact avec ses fidèles. Il devient également un symbole du nationalisme congolais. Il meurt finalement à la prison d’Élisabethville (actuelle Lubumbashi) en 1951.

À l’instar de Jésus-Christ, Simon Kimbangu choisit sept apôtres, pour l’accompagner dans sa mission, et édicte trois règles morales :

  • l’abolition des symboles religieux traditionnels ;
  • la suppression des danses érotiques et des tambours de danse ;
  • l’abolition de la polygamie.

Il s’oppose également aux pratiques magiques et à la sorcellerie.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

( 8 mars, 2011 )

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

|